En congé du 24.12.2021 au 11.01.2022

Cabinet de Psychologie Samantha Rizzi

Les causes de l’autisme

Partage

L’autisme est un trouble complexe qui affecte le développement social, émotionnel et comportemental d’une personne. Il n’y a pas de cause connue de l’autisme et il existe de nombreuses théories sur ses causes. Je vous illustre les théories les plus actuelles et les plus communes.

théories sur l'autisme

La théorie de l’esprit

La théorie de l’esprit (ToM) est la capacité à comprendre que d’autres personnes ont des croyances et des désirs différents des nôtres, ce que l’on appelle souvent la mentalisation. Ce concept est important pour les interactions sociales, car il nous aide à prévoir le comportement d’une personne en fonction de ce qu’elle pense et ressent.

La théorie de l’esprit serait altérée chez les personnes autistes, ce qui peut entraîner des difficultés à interpréter les émotions d’une autre personne ou à prédire sa réponse à une situation particulière.

La théorie de la double empathie

Cette théorie a été élaborée par Simon Baron-Cohen et Sally Wheelwright, deux chercheurs sur l’autisme basés à Cambridge.

Ils ont proposé que les personnes autistes aient un type d’empathie différent de celui des personnes neurotypiques (non autistes).

Les difficultés de communication entre autistes et neurotypiques résulteraient d’un manque de compréhension et de différences réciproques. 

Les personnes autistes sont tout à fait capables de socialiser et communiquer aisément entre elles. 

Les personnes autistes ont de la difficulté à détecter ce que les autres ressentent parce que leur cerveau traite l’information différemment des neurotypiques.

En général, les neurotypiques utilisent leur amygdale – une partie de notre système limbique qui régule les émotions – lorsqu’ils essaient de déterminer comment une autre personne se sent par rapport à quelque chose. Cependant, les personnes autistes n’activeraient pas cette zone lorsqu’elles voient les stimuli émotionnels des autres.

La théorie de la cohérence centrale

La théorie de la cohérence centrale suggère que les personnes autistes ont un biais local accru, ce qui signifie qu’elles ont tendance à se concentrer sur les détails plutôt que sur la vue d’ensemble, et qu’elles ont du mal à intégrer des informations provenant de diverses sources en une seule entité.

Cette théorie explique également pourquoi les personnes autistes ont des difficultés à généraliser les connaissances et les compétences acquises dans un contexte (comme l’école) à d’autres contextes (comme leur vie familiale).

La théorie des fonctions exécutives

La théorie des fonctions exécutives explique les difficultés d’interactions sociales chez les personnes autistes.

Les fonctions exécutives sont les processus mentaux qui nous permettent de planifier, de concentrer notre attention et de contrôler notre comportement. Ces compétences cognitives constituent une base essentielle pour l’apprentissage, l’autorégulation et le comportement dirigé vers un but (Guare et al., 2008).

La théorie de la fonction exécutive présente l’autisme comme un trouble du développement retardé des systèmes cérébraux impliqués dans la pensée supérieure (Robinson & Begeer, 2008).

Ce modèle suggère que la base neuronale de l’autisme implique des retards ou des déficits dans le développement du lobe frontal (Langdell et al., 2002). Le lobe frontal est responsable de nombreuses fonctions cognitives différentes, notamment la planification et la régulation du comportement ainsi que la compréhension des émotions ; il joue donc un rôle important dans les interactions sociales (Sparrow & Cicchetti, 1984).

Les personnes autistes ont souvent du mal à reconnaître les expressions faciales ou à interpréter le langage corporel, ce qui exige ces mêmes aptitudes qui dépendent du fonctionnement des lobes frontaux.

Conclusion

J’espère vous avoir éclairé sur les différentes théories. N’hésitez pas à me contacter en cas de questions et n’oubliez pas de consulter mes autres articles du blog, comme  le syndrome d’Asperger. 

Ou les critères diagnostiques de l’autisme

Entre autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

EnglishFrançaisDeutschLëtzebuergesch