En congé du 24.12.2021 au 11.01.2022

Cabinet de Psychologie Samantha Rizzi

La démarche diagnostique de l’autisme

démarche diagnostique autisme

La démarche diagnostique de l’autisme ou, pour le dire correctement, d’un trouble du spectre autistique (TSA) sans déficience intellectuelle (l’ancien Syndrome d’Asperger) se passe en 4 temps :

1. L'entretien initial

Durant ce premier entretien, il s’agira de relever les informations importantes permettant de situer la demande. La question du pourquoi sera abordée et les premières données du fonctionnement et des difficultés du client. Nous regarderons ensemble si une démarche diagnostique s’avère utile. 

Des questions seront posées au client qui permettront d’avoir un aperçu de la problématique et d’étayer les premières hypothèses (les difficultés peuvent-elles être reliées à un TSA? Il y a-t-il d’autres raisons pour le fonctionnement du client? Il y a-t-il des comorbidités? etc.)

2. Les tests et entretiens obligatoires

Si une procédure diagnostique est entamée, il y a 2 tests et 1 entretien obligatoires :

  • l’évaluation intellectuelle (WAIS-IV ou WISC-V)
  • l’ADI-R (Autism Diagnostic Interview – Revised)
  • l’ADOS-2 (Autism Diagnostic Observation Scale – Version 2)

L’évaluation intellectuelle est faite avec les échelles d’intelligence de Wechsler (selon le sujet, la version adulte ou la version enfants). Le quotient intellectuel (QI) mesuré permet en premier lieu d’écarter une déficience intellectuelle et les différents domaines mesurés d’établir un profil cognitif de forces et de faiblesses. Le test de QI dure de 1h30 à 2 heures. 

L’ADI-R est un entretien semi-structuré qui peut durer jusqu’à 2 heures. Il permet de relever l’histoire développementale du sujet. Il est fait dans l’idéal avec une personne connaissant bien le développement de la personne évaluée. 

L’ADOS-2 est un entretien durant lequel les comportements du sujet sont évalués. Il dure 45 minutes à 1 heure. 

3. Les questionnaires complémentaires

Afin de compléter le bilan, des questionnaires supplémentaires seront envoyés au client et/ou ses personnes ressources selon le besoin.

Ces questionnaires peuvent par exemple permettre de poser un diagnostic d’un dysfonctionnement d’une ou de plusieurs fonctions exécutives, d’anxiété, de dépression, de trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H) etc. Ces derniers sont souvent des comorbidités d’un TSA. 

D’autres questionnaires permettent d’appuyer le diagnostic du TSA. 

Voici des exemples de questionnaires utilisés :

  • BRIEF
  • Vineland-2
  • BASC-3
  • SCQ
  • AAA
  • DIVA-5
  • SNAP-IV
  • ACE
  • GQ-ASC
  • CARS-II

4. L'entretien de bilan

Enfin, après la cotation et des tests et des questionnaires et les confirmations ou infirmations des hypothèses posées, le bilan est rédigé. 

Durant un entretien d’1 heure environ, les résultats sont discutés avec les personnes concernées, des explications, des références et des recommandations sont données. 

Selon le besoin un suivi psychologique est mis en place et l’intervention de collègues ergothérapeutes, psychomotricien(ne)s ou orthophonistes conseillée.

EnglishFrançaisDeutschLëtzebuergesch